Pardonnable, impardonnable

Pardonnable impardonnable

Valérie Tong Cuong

JC Lattès, 2014

Lorsque j’ai rencontré Valérie Tong Cuong à la librairie Galignani début janvier 2015 pour la sortie de son livre, elle m’avait prévenue qu’il fallait le lire au bon moment, être prêt à recevoir ce roman. Début janvier, nous étions tous bouleversés par les attentats de Charlie Hebdo. Valérie Tong Cuong est une personne qui me touche beaucoup par toute son humanité et le respect qu’elle a pour ses lecteurs. J’aime aussi ressentir l’attachement qu’elle a avec ses personnages et toute leur psychologie qu’elle développe dans son écriture.

J’ai pris le temps et j’ai attendu le moment pour le lire, le caressant du bout des doigts de temps en temps.

Et je me suis mise à le lire. Un roman choral fort comme sait les écrire Valérie Tong Cuong.

Le point de départ est l’accident de vélo de Milo, 12 ans. Il subit un traumatisme crânien, un coma qui pourrait laisser de graves séquelles.

Et à partir de ce moment-là, nous entrons dans la vie, les pensées de plusieurs personnages qui gravitent autour de cet enfant : Céleste, la maman, Marguerite, la tante qui était avec Milo au moment de l’accident, Lino, le papa et Jeanne la grand-mère de Céleste et Marguerite.

On découvre toute l’histoire de cette famille, par touches tragiques : les secrets, les non-dits, les drames… J’ai noté dans mon carnet de lecture, un long passage page 97 (que je ne mettrai pas là pour ne rien dévoiler) qui montre le tragique et l’horreur de la situation, ainsi que de l’absurdité. J’ai relu ce passage et j’en ressens des frissons. Tous les mots et les maux.

Le temps de la colère

Le temps de la vengeance

Le temps de l’amertume

Le temps du pardon

On ressent oui beaucoup de colère et d’amertume face à ces vies gâchées, ratées car personne n’a osé mettre les pieds dans le plat et accepter d’être responsable de ses actes et en assumer les conséquences.

Je ne sais pas si le temps du pardon peut fonctionner avec toutes les blessures engendrées qui laissent des séquelles qu’on peut ressentir dans tous les actes du quotidien. Dans tous les cas, je pense qu’il faut vraiment essayer de faire table rase des choses du passé et voir devant si la vie n’offre pas de meilleures perspectives. La vie est forte et je pense que tout le monde peut arriver à trouver un équilibre.

Un très beau roman, terrible mais très beau, à l’image de la vie.

A lire !!!

 

 

 

4 réflexions sur “Pardonnable, impardonnable

    • Tu as tout à fait raison. Il faut avoir la disponibilité d’esprit pour pouvoir bien apprécier cette lecture. Tu as lu d’autres livres de cette auteure ? J’ai beaucoup aimé d’elle « Big », « Providence » ou « L’atelier des miracles ».

      J'aime

  1. Non, c’est une auteure dont je n’ai encore rien lu, quoi que il me semble que j’avais essayé de lire Big que j’avais détesté et que je n’avais pas fini :0( Je viens juste de vérifier sur le net, c’est bien ce titre là Big, je n’avais pas du tout aimé…

    J'aime

    • J’avais entamé un échange avec l’auteure au sujet de « Big », cette femme obèse qui ne sortait quasi plus de chez elle à cause de son obésité. J’ai trouvé cela extrême car j’étais du même acabit que son héroïne et je vivais tout à fait normalement. La discussion avait été intéressante. Essaie  » Providence ».

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s