Mémoire de fille

Mémoire de fille

Annie Ernaux

Gallimard, 2016

J’aime d’amour les livres d’Annie Ernaux. La première fois que j’ai découvert Annie Ernaux, c’était sur une table de la librairie Galerne au Havre, il y a presque 30 ans. J’étais étudiante dans cette ville et j’avais enfin accès aux librairies et bouquinistes. Je pense que ce premier livre était « Les armoires vides » ou « La place ». Je l’avais pris car j’avais vu que c’était une auteure de la région. Je me suis forgée ma culture littéraire au hasard des titres, des couvertures.

Et depuis, je lis ses livres et j’attends ses parutions avec impatience. Le summum fut pour moi « Les années » où j’ai été éblouie par l’écriture, les idées mêlant autobiographie et sociologie. Ce livre, je l’ai lu comme une somme de tous ses livres. Je ne voyais pas ce qu’elle aurait pu écrire après cette performance et bien, depuis, j’ai lu « Ecrire la vie » (ce fabuleux recueil mêlant textes, journaux et photos), « Le vrai lieu », « L’autre fille », « Retour à Yvetot », « Regarde les lumières mon amour ».

Et là, je me suis précipitée sur « Mémoire de fille » dès sa sortie, titre pas loin de « Mémoires d’une jeune fille rangée » de Simone Beauvoir, grande auteure qui a marqué et transformé à jamais ma vie.

Je l’ai dévoré et j’ai vécu ce livre intensément. Tout, vraiment tout me semble si proche de notre vécu de femme, de notre condition féminine. Je remercie Annie Ernaux d’avoir écrit ce livre. Cela délivre.

Ce n’est pas à lui qu’elle se soumet, c’est à une loi indiscutable, universelle, celle d’une sauvagerie masculine qu’un jour ou l’autre il lui aurait bien fallu subir. Que cette loi soit brutale et sale, c’est ainsi. 

Annie Ernaux plonge dans ses souvenirs de l’année 58, à ce moment où elle passe sa première nuit avec un homme. Ce moment la bouleversera, la perturbera durant deux années. L’Annie Ernaux d’aujourd’hui raconte de son regard si proche et dans le même tant si distant, du aux années passées, qui elle était et dénoue chaque moment, chaque circonstance avec une pudeur lâchée que seul le temps permet.

Mais à quoi bon écrire si ce n’est pour désenfouir des choses, même une seule, irréductible à des explications de toutes sortes, psychologiques, sociologiques, une chose qui ne soit pas le résultat d’une idée préconçue ni d’une démonstration, mais du récit, une chose sortant des replis étalés du récit et qui puisse aider à comprendre – à supporter – ce qui arrive et ce qu’on fait. 

Ces pages où elle mentionne Simone de Beauvoir sont essentielles et montre l’importance de la lecture de l’ouvrage « Le deuxième sexe » a eu sur elle en l’éclairant et en mettant des mots sur ce qu’elle ressentait.

Mémoire de fille 1 Mémoire de fille 2

Simone et Annie Forever  !

 

Publicités

5 réflexions sur “Mémoire de fille

    • « Ecrire la vie » chez Quarto regroupe la plupart de ses textes : Les armoires vides, La honte, l’événement, La femme gelée, La place, Une femme, Passion simple, Se perdre, Je ne suis pas sortie de ma nuit et aussi Les années. Tu y trouves aussi des articles. Des extraits de son Journal intime et des photos. Ces photos me touchent. Elles me montrent des lieux que je connais bien et des histoires de vie que je me représente bien.
      Je lirai tes avis sur ces livres. A bientôt.

      Aimé par 1 personne

      • Merci de me le mentionner car je n’ai pas encore eu le temps de feuilleter « Écrire la vie ». Alors, j’ai acheté « Les années « de trop! Ce n’est pas grave… Au plaisir!

        J'aime

  1. J’ai emprunté Les années et Mémoire d’une jeune fille rangée tous les deux ce mois-ci… Et j’ai dû les rendre sans avoir pris le temps de les lire… Du coup, ton billet me confirme que ma première intuition était la bonne et que je devrais vraiment les réemprunter et les lire !! 😉

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s