L’essentiel, et rien d’autre

Fumio Sasaki

Guy Trédaniel éditeur, 2017

 

Le psychologue Tim Kaser souligne que c’est le temps qui fait le bonheur, pas les objets matériels.

Réduire la masse de ses affaires, c’est se réapproprier le temps que les objets nous volent. Le temps est précieux. Quel dommage de le gâcher en s’occupant de biens matériels ! Et comme il est bon de le consacrer à la poursuite du bonheur !

On dit souvent que faire le ménage chez soi revient à s’occuper de soi-même. Je pense qu’il n’y a rien de plus vrai. Ce ne sont pas seulement la poussière et la saleté qui s’accumulent dans la maison, mais aussi les vestiges de ce que nous avons été. Si nettoyer la crasse est désagréable, c’est surtout la confrontation avec nos actions passées qui la tâche difficile. Quand on a moins d’affaires, quand l’entretien de la maison est devenu une routine, il ne reste rien d’autre à affronter que la trace de ses réussites quotidiennes.

Le simple fait de mener une vie organisée apporte énergie et confiance en soi.

Voici quelques extraits de ce livre dont j’ai apprécié la lecture. Je l’ai lu tout au long de cette année. On y trouve des photos de son appartement mais aussi de d’autres personnes vivant dans le minimalisme. Fumio Sasaki nous explique pourquoi il en est venu à être  minimaliste et tout ce que cela lui a apporté et changé en lui. C’est une vraie philosophie de vie.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s