Mala Vida

mala vida

Marc Fernandez

Préludes, 2015

« Mala Vida » est un polar mêlant Histoire, politique, milieu du journalisme et système judiciaire.

Ce roman commence par un meurtre, suivi de quatre autres : un élu, un notaire, un médecin, un banquier, une bonne sœur. Cela se passe dans l’Espagne d’aujourd’hui et l’intrigue se noue sur un fait historique réel : les bébés volés aux opposants de Franco et donnés à des familles franquistes et cela pendant de très nombreuses années.

L’enquête est menée par un journaliste intègre, Diego, il tient une chronique à la radio. Il y a l’intervention d’une détective privée et d’une avocate dont le rôle sera très vite intriguant.

La lecture fut passionnante, car l’histoire se déroulait dans un pays européen proche et je n’ai jamais lu de policier qui se passe en Espagne. Enfin et surtout cela se mêle à l’histoire sombre de ce pays.

La construction du livre est intéressante, car on connaît très vite le responsable de ces meurtres, mais l’auteur nous fait entrer dans sa vie et on suit de très près toute son aventure.

Lu dans le cadre du Grand Prix des Lectrices de ELLE 2016

Les infâmes

Lesinfames

Jax Miller,

Editions Ombres Noires, 2015

 

Freedom Oliver, témoin protégé, sort de son anonymat pour partir à la recherche de
sa fille qui a disparu. Je n’ai pas réussi à m’attacher à ce personnage de Freedom
Oliver et pour moi c’est essentiel de ressentir un minimum d’empathie pour l’un des
personnages. Là, il y a beaucoup de choses dans cette histoire et la structuration de
toutes ces parties n’est pas limpide. Le rythme est lent, surtout les 174 premières
pages où l’on découvre le personnage de Freedom et des bribes de son passé. Le
rythme s’accélère un peu ensuite quand Freedom part à la recherche de sa fille et
qu’une course contre la montre s’engage. Mais à ce moment, on dénoue l’intrigue et
ce, bien avant la fin. On reste à distance de ce livre car on n’est pas happé dans un
rythme endiablé ou bien par l’atmosphère du livre. De plus, la psychologie des
personnages y est peu développée à mon goût.
C’est un premier roman. Beaucoup de bons ingrédients sont là mais il manquait un
petit quelque chose pour que cela soit réellement bon à mes yeux.

Lu dans le cadre du Grand Prix des Lectrices de ELLE 2016

Les anges aquatiques, Mons Kallentoft

Les anges aquatiques

Seuil, 2014

 

J’avais adoré « Hiver », « Eté », « Automne », « Printemps » et je m’étais attachée au personnage de Malin Fors, enquêtrice très douée et maman solo qui fait comme elle peut.

Mons Kallentoft nous avait fait le plaisir d’écrire « La 5e saison ». Et sincèrement, je pensais que c’était fini.

Mais ce n’était pas fini !!! « Les anges aquatiques » est sorti en mai.

D’entrée de jeu dans cette nouvelle enquête, Malin Fors dit :
« Je veux être réincarnée en une personne sans addiction ni rêves, une personne libre et animée du seul désir d’être heureuse. » Ce n’est pas gagné à la lecture de ce nouveau tome.

Un double-meurtre, une enfant disparue… Cette enquête va mener à plusieurs pistes : une histoire de pots de vin, l’adoption d’enfant étranger…

On entre aussi dans la vie personnelle de Malin où nous sommes choqués aussi par l’attitude de Peter, ce prince pas si charmant. Sa vie personnelle est toujours un fiasco, alors qu’elle ne mérite pas cela. On suit aussi la vie de ces collègues.

Cette nouvelle enquête est conforme aux autres. Je pense qu’un 7e tome doit être prévu pour le bonheur de tous les fans de Malin Fors et de Mons Kallentoft bien sûr.