La mise à nu

Jean-Philippe Blondel

Folio, 2019

Renouer avec la lecture.

Difficile de lire en cette période difficile, incompréhensible, angoissante et non maitrisable.

J’ai réussi à lire ce roman de Jean-Philippe Blondel. Je me suis souvenue que cet auteur avait une écriture apaisante à mes sens.

Je suis entrée dans cette histoire.

La mise à nu d’un professeur par son élève.

Ou bien est-ce le contraire ?

Louis, professeur d’anglais, 58 ans semble porter un certain spleen dans sa vie d’homme seul, divorcé. Des regrets nostalgiques. Impression de tourner en rond. Comme si rien de nouveau lui arrivera. Plus de mystères ou de magie des rencontres qui changent le cours d’une vie. Dans le même temps, se protéger.

Son ex-femme résume bien sa pensée.

–  Il t’arrive des choses. Des événements. Des rencontres. Tu te poses des questions. Tu tâtonnes. Il y a bien longtemps que le hasard n’a pas frappé à ma porte. Je roule au ralenti sur ma départementale, je ne croise ni camion ni moto. Je suis prise dans le filet des tâches quotidiennes. Je m’inscris à des activités pour tenter de me distraire de l’idée que je serai bientôt à la retraite et qu’il va falloir que je rassure tout le monde que je suis une sexagénaire épanouie et tellement contente d’avoir enfin du temps devant moi. Alors que je le temps devant moi, il me terrifie. Je ne sais pas. J’espérais davantage de la vie. C’est idiot, non ?

Il se trouve invité à un vernissage d’un ancien élève devenu peintre avec une certaine renommée même internationale.

Cet ancien élève, Alexandre, poursuit un but avec son professeur. Le peindre. L’élève se dévoile face à son professeur.

Ce professeur s’interroge et nous interroge.

On en est tous là. Penser que plus rien ne nous arrivera. Reprendre là où on s’est arrêté. Reprendre à la croisée des chemins, des désirs jamais exaucés. Poursuivre ses rêves de jeunesse. La mise à nu est nécessaire.

Descendre au plus profond en soi pour remonter au plus près de sa vie. Ne pas avoir de se mettre à nu devant les autres. Montrer qui on est. La sincérité de cet acte est la base pour une vie authentique. Ne plus se cacher et vivre. Peut-être que ce temps de confinement remettra tout cela à plat.

Pour Louis, c’est Alexandre qui le mènera à ce cheminement.

Ce fut un roman lu au bon moment.

Merci.

 

Ce livre est enfin sorti de ma PAL et j’en suis heureuse.

5 réflexions sur “La mise à nu

  1. Pingback: Objectif pal d’avril ~ le bilan – Les lectures d'Antigone

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s